Réforme de la Sécurité: POLICE NATIONALE : un conseil de discipline en place

 
   

 

Le processus de réforme au sein des forces de défense et de sécurité se poursuit. Dans cette optique et à l’image du Haut conseil de la magistrature pour la justice ou à la justice militaire pour l’armée, est désormais institué un Conseil de discipline de la police nationale. Il s’agit d’un organe devant veiller au respect des normes et des principes au sein des instances nationales de la police et de la protection civile. Composé de 12 membres dont une femme, il a été installé ce vendredi lors d’une cérémonie à laquelle on notait la présence du premier ministre, Mamady Youla, du ministre de tutelle, Me Abdoul Kabélè Camara ou encore du représentant adjoint du Haut-commissariat aux droits de l’homme (HCDH), Yves Bouk Pessi Bakobasso.

 

Les agents de la police et de la protection civile adeptes des bavures et autres formes de violences à l’égard d’innocents citoyens sont avertis. Désormais, leurs agissements ont de fortes chances d’être sanctionnés. En effet, le Conseil de discipline ainsi mis en place a pour mission d’examiner ce type de dossiers et de proposer des sanctions à appliquer à l’encontre des agents indélicats et indisciplinés.

 

A en croire le ministre de la sécurité et de la protection civile, Me Abdoul Kabélè Camara, le conseil de discipline, fruit du processus de réforme des services de défense et de sécurité, en est un des indicateurs

 

Le conseil de discipline de la police nationale et de la protection civile est l’un des produits de la réforme du secteur de sécurité initié en 2010, dans le but de stabiliser le climat sociopolitique de notre pays, de moderniser les services de défense et de sécurité afin de les disposer à mieux accomplir leurs missions de consolidation de la paix et de la sécurité. Il est tout aussi important de procéder à  renforcer la gouvernance des services de sécurité, ainsi qu’à l’amélioration des relations entre les forces publiques et les populations. La création et l’opérationnalisation du conseil de discipline de la police et de la protection civile permettent de répondre à ses préoccupations majeures. Cet organe sera désormais compétent pour examiner les cas de manquement à la discipline et à l’honneur commis par les fonctionnaires de la police et de la protection civile qui ont plutôt l’obligation de s’acquitter de leur mission dans le respect de la déclaration universelle des droits de l’homme

 

A en croire Yves Bouk Pessi Bakobasso, du Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH), l’idée de la mise en place du Conseil de discipline de la police et de la protection civile, au-delà de la Guinée, répond à une exigence régionale, dans un contexte de préoccupations générales en matière de sécurité

 

Dans un contexte régional de plus en plus marqué par de nombreux défis en matière de sécurité, la professionnalisation des forces de sécurité est une condition sine qua non pour la consolidation de la paix et l’état de droit. Un tel renforcement des capacités opérationnelles des forces de sécurité doit se faire en tenant compte des perceptions des populations civiles sur le secteur de la sécurité d’une part, et sur l’amélioration de leurs relations avec les populations civiles d’autres part.  Voilà pourquoi, depuis le début de la réforme du secteur de la sécurité, le HCDH s’est engagé avec le PNUD dans l’appui des initiatives de contrôle démocratique des forces de défense et de sécurité en vue de conformer la gouvernance du secteur de la sécurité en Guinée au standard existant au sein de la CEDEAO, de UA et des Nations-Unis

 

Mamady Youla, le chef du gouvernement pour sa part, a surtout mis l’occasion à profit pour vanter les mérites de la réforme des forces de défense et de sécurité à la Guinéenne. Un acquis, souligne-t-il du changement qui se met en place sous la gouvernance du président Alpha Condé

 

La réforme du secteur de sécurité en cours dans notre pays cité en exemple par les Nations-Unis a permis à la Guinée de retrouver sa place dans le concert dans nations démocratiques. Ceci constitue indéniablement un des acquis remarquables de notre pays sous le leadership éclairé du professeur Alpha Condé sur la voie du changement. Sur le plan militaire et sécuritaire, notre pays est fortement représenté dans les opérations de pacification du nord Mali et sur bien d’autres fronts en Afrique et dans le monde. C’est le lieu de noter et de souligner avec satisfaction la nette amélioration de la qualité des relations entre les populations civiles, les personnels militaires et de sécurité confortée par l’interdiction du port d’armes et par la mise en place du tribunal militaire qui sanctionne régulièrement les cas de violations du code de justice militaire au sein des armées. En ce qui concerne les services de sécurité, des efforts immenses sont en train d’être faits sous l’impulsion du ministre d’état, ministre de la sécurité et de la protection civile qui participe activement dans le processus de réforme du secteur de la sécurité

 

Il est à rappeler que c’est Réné Bayo Kourouma qui président le conseil de discipline de la police et de la protection civile. Au nom de ses pairs, il s’est engagé à faire en sorte que l’organe fonctionnera de manière à satisfaire les attentes.

 

Ibrahima Kindi BARRY

Le Djely.com

 

 

Gallerie

Contact

 
Camp Almamy Samory Touré

Kaloum, Conakry, Guinée

Tel: (224) 00 00 00 00

JoomShaper